Coups de coeur

Josy Grant

Au début des années 1980, Josy Grant entreprend un voyage initiatique qui la conduira de France au Maroc, en Espagne et au Portugal.

C'est au cours de ce voyage de quatre ans, effectué principalement à pieds, qu'elle se révèle artistiquement à elle-même, s'imprégnant des payasages lumineux qu'elle peindra par la suite et composant sa palette personnelle de couleurs par l'observation de la nature et des matières.

De retour en France, elle vit pendant deux ans dans un mas de Haute-Provence où elle parachève la construction de sa personnalité, liée à l'exploration de ses dons.

Elle consacre ses moments de solitude au dessin, revenant inlassablement sur des thèmes qui traduisent sa communion avec la nature, dans un style surréalisant: paysages lunaires, corps de femme-fleurs, arbres à visages humains.

Elle commence à peindre en 1991 près de Grasse (06130), où elle s'est fixée. Ses oeuvres sont alors figuratives, apaisées et sont aussitôt recherchées par les amateurs. Parallèlement, elle se perfectionne auprès d'artistes confirmés, dans toutes les techniques de la peinture, jusqu'à en acquérir une maîtrise qui la rend libre de sa création et qui, plus tard, lui permettra d'enseigner. Elle créé en 1995 l'Atelier des Beaux Arts à Grasse qu'elle dirige depuis.

C'est par la sculpture, à la recherche d'une quintessence des formes, qu'elle vient ensuite, picturalement, à l'abstraction, sans s'interdire d'incorporer parfois, des éléments figuratifs dans ses oeuvres. Il s'agit chez elle d'un aboutissement, mais non d'un choix sans retour, qui correspond à une volonté de dépassement des limites de la représentation et à un besoin de projection de son monde intérieur.

Reconnue comme une artiste rigoureuse, Josy Grant joue sur les divers registres de sa sensibilité, avec un sens inné de la couleur et une obsession de la transparence. Elle aime expérimenter, chercher de nouvelles formes d'expression et les approfondir.

Après avoir réalisé, à la fin des années 1990, des peintures murales à Londres, Portsmouth et sur la côte d'Azur, où elle expose principalement ses oeuvres (voir la rubrique actualités), elle a alterné de 2008 à 2012 trois séries de peinture abstraite, "Emergence", "Transition" et "Vibration"

Plus d'informations sur l'artiste et son oeuvre sur son site internet de l'Atelier des Beaux-Arts à Grasse

Betty SIMON

Artiste de pure souche Alsacienne et habitante de St Cézaire sur Siagne est née avec un pinceau entre les mains. Qu'il s'agisse de mettre en valeur la terre ou l'animal, le résultat est stupéfiant de réalisme. Chaque tableau est à lui seul l'histoire d'une contrée Africaine. Passionnée par ce continent, la qualité de ses oeuvres se veut aussi au service d'un rêve, celui d'un monde plus solidaire.
Techniques utilisées : Principalement de l'acrylique travaillé en glacis sur différentes matières et ce, selon l'inspiration du moment : sable, papier, carton, tissu etc...

Visitez le site de l'artiste:  http://www.bettybz.fr/

Contactez la directement : contact@bettybz.fr. ou +33 4 93 60 81 20

 

 

Florence CAMPS

Florence Camps 

Artiste Peintre, elle habite à Grasse dans les Alpes Maritimes
Elle a suivi le cursus complet de L'Académie Supérieure des Beaux Arts Anca Sonia dont elle a été la directrice de l'école primaire jusqu'en 2012

 Elle est membre active et trésorière de l'association AAAA qui a pour objet la promotion et la diffusion de l'art

Depuis 2008 elle se consacre à la création d'œuvres Originales dont vous pouvez voir des exemples dans la galerie photo

 

Elle a exposé à ARTOULOUSE 2010

Vous pouvez la joindre a florencecamps@aol.com

Max SIFFREDI

Max Sifredi est un Sculpteur - céramiste de Vallauris (06220). Né en 1941 à Aix en Provence, il a travaillé de 1961 à 1973 à l'atelier du grand potier Manus Musarra, puis s'est installé comme sculpteur et céramiste à Vallauris.

Déjà très connu, référencé au Bénézit, dans l'Acoun et l'Adec, faisant partie des plus grandes collections privées et dans de nombreux musées, c'est l'un des plus grands sculpteurs contemporains encore en vie.

Pour le contacter, téléphonez au 0493000936 ou venez le rencontrer dans son atelier de Vallauris, le lundi matin, 14 avenue de Cannes à Vallauris (06220).  Vous pouvez aussi lui faire parvenir votre mail à m.siffredi@free.fr

Yvonne ROBERT

Artiste peintre reconnue de Vendée elle est la soeur de coeur de Chantal Sellan. Elles se sont rencontrées en Vendée et continuent à échanger autour de leur passion commune malgré la distance.

 Voici un extrait de la présentation que fait le hang-art de cette artiste née en 1922 et qui vit aujourd'hui à Grues (85)

Yvonne Robert est née en Vendée; enfance rurale difficile, elle s'installe en 1945 avec son mari agriculteur à Grues dans le marais poitevin. En 1974, aux nouvelles galeries de Luçon, elle achète du papier et des couleurs et depuis elle n'a pas arrêté de peindre, parfois se levant la nuit pour peindre en cachette. Elle peint à l'acrylique, la plupart du
temps sur papier, des scènes de son enfance, de sa vie rurale, magnifiant la réalité par des couleurs écla
tantes comme si elle ne voulait garder de son passé que les souvenirs les moins malheureux. Les peintures sont souvent accompagnées d'un texte qui aide le lecteur à rentrer dans une œuvre profondément humaine.

Et Alain Arnéodo  dans Création Franche nO 12 - janvier 96

Sa journée se découpe en vingt-quatre heures de misères et d'angoisses. L'épuisement. Le découragement. Le désespoir. L'acceptation. Elle ne refuse pas son sort mais cesse de grandir. Il existe un trésor dans sa tête, une minuscule étoile qui ne luit que pour elle. Celle-là, personne ne pourra la lui voler, l'écraser du pied, lui cracher dessus.
Là, dans la nature, elle recueille de belles images, bien gratuites, bien propres. Jeanne et Bernadette ont vécu de ces extases. Elle qui n'a rien s'approprie des bonheurs: « Mon merle »/ « Mon vanneau » ... Personne ne se doute qu'elle bâtit un monde à l'abri des regards et des mains, à l'abri de la cruauté et des salissures. Dieu, elle ne l'a jamais
rencontré. S'il avait existé, aurait-il admis qu'une enfant puisse être privée d'avenir?

Épouse, mère, elle ne songe guère à se venger, à rétablir l'équilibre. Le destin frappe encore, et encore plus fort. Il faut DIRE, S'EXPRIMER, RESTER VIVANTE. Elle se met à peindre. A cinquante ans, la minuscule étoile préservée fait jaillir des chants de couleurs. Enfin. Elle raconte parce qu'elle étouffait. Elle se revoit: la fillette traverse son passé, ne
s'arrêtant plus. Les tableaux surgissent tels des lieux de mémoire. Un vaste théâtre s'ouvre. Scènes codées qui évitent le misérabilisme, scènes titrées qui suggèrent l'émotion contenue. Il ne s'agirait pas de montrer le malheur mis plutôt de mettre en lumière qu'en marchant on peut s'éloigner de lui, le dépasser. S'arrêter, ce serait ressusciter les mauvais
fantômes. Aller plus loin, vers une issue. La nature meurt et renaît, la beauté continue: «Aimer la vie jusqu'à la fin » ...

Les séquences défilent. Diapositives. Les regrets, l'affliction, l'injustice ... Des amateurs distraits croient distinguer dans ses tableaux des représentations gentiment bucoliques, des pastorales pour des calendriers. En somme, des témoignages naïfs pour les nostalgiques de l'ancien temps, de ce temps où les hommes n'auraient vécu que d'amour et d'eau fraîche. Yvonne Robert peut donner cette impression.
Peut-être conviendrait-il mieux de célébrer son humilité prudente, sa méfiance innée envers les beaux discours, les vaines espérances. Farouchement athée, profondément humaine, incurablement fataliste, elle ne se pose pas en martyre unique, elle sait très bien que beaucoup de gens ont souffert autant ou plus qu'elle. Elle rougirait de se mettre
en vedette. Elle dit « Elle» plus facilement que « Je ». Elle se désirera anonyme au sein d'une foule écrasée, elle exagérera les décors de ses tableaux pour apparaître plus infime. Et les amateurs distraits n'y verront que des arbres et des maisons gentiment décoratifs.

L'ambition d'Yvonne Robert se révèle dans son incomparable manière de saisir à la fois, dans une même toile: et la nature et la société, et les bonheurs et les malheurs, et toutes les tensions de l'existence! Un monde perpétuellement en action, en destruction, en renouveau. Avec des personnages étroits qui marchent pour offrir moins de prise au
destin, qui rasent les murs en pleins champs, qui se déroulent. Avec une fillette à l'étoile qui sert de cible.

 

 

Claude Delaunay

Son Maître à penser et à peindre fut essentiellement Claude Delaunay. Grand ami de Chantal, ils passaient de longs moments à peindre ensemble dans leurs ateliers de Vendée. C'est grâce à lui qu'elle a découvert toutes les techniques de la peinture qu'elle utilise aujourd'hui. Elle admirait non seulement le peintre, mais l'homme et le poête qu'il était.

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

21.09 | 18:55

Je suis joignable au 04 93 60 28 39

...
30.08 | 07:58

Bonjour,
Êtes vous joignable par téléphonE?

...
25.04 | 21:22

Je peux peux peindre sur commande . St Cezaire sur Siagne 06530

...
25.12 | 19:04

j'ai sept chats et tes peintures me parle beaucoup,c'est vraiment fantastique merci chantal

...
Vous aimez cette page